La Gomera

La Gomera

La Gomera situe au nord-ouest des côtes africaines, et à 1.350 km de l’Espagne. Elle a une superficie de 369 km2, ce qui en fait l’île la plus petite de l’archipel, après celle de Hierro. Son point culminant est l’Alto de Garajonay, avec une altitude de 1.487 m. Sa capitale est San Sebastian de la Gomera et appartient à la province de Santa Cruz de ténérife. En 2011, elle avait 23076 habitants. L’accès se fait par un ferry «le Benchijigua» car il n’y a pas d’aéroport, ce qui limite l’afflux de touristes. C’est en fait une des sept îles des Canaries parmi les moins visitées de l’archipel. Elle ne subit donc pas le tourisme de masse, et est surtout considérée comme un lieu d’escale pour une journée. Cependant, elle possède des plages spectaculaires, des pistes qui traversent des décors de montagnes et de forêts tropicales.

Le climat de La Gomera est identique à celui des autres îles montagneuses de l’archipel. C’est un climat subtropical tempéré avec un nord plus humide et fertile et un Sud plus sec. Le rôle des alizés n’y est pas étranger

Plages et randonnées :

Plages :

→Plage de Santiago: c’est une plage étendue, située entre un massif rocheux et un versant montagneux couvert de cultures en terrasses. Une partie de la plage est réservée au mouillage des bateaux. C’est une plage de graviers.

→ Les plages de Valle Gran Rey sont les plus fréquentées et sont composées de la Playa del Ingles, de la Playa, le Charco del Conde, la Playa de Vueltas. Elles sont faites de sable noir

→ la Playa d’ Argaga se situe dans la ville de Valle Gran Rey. C’est une plage de galets, de pierres, et avec des eaux calmes. Elle est fréquentée par les nudistes

→Plage d’erese dans la ville alajero Cette superbe plage vierge aux eaux cristallines et graviers se situe entre deux falaises en forme d’escaliers. Elle est facile d’accès.

→Plage de la cantera dans la ville alajero est entourée de falaises avec un superbe paysage. Le plus pratique est d’y accéder en bateau.

→ Playa d’Alojera à la Playa de Alojera est située dans une crique et est constituée de sable fin et noir. Il y a une route qui va vers la mer.

Randonnées :

→le parc national de Garajonay s’étend sur 4000ha. Il doit son nom du point culminant Alto de Garajonay. Cette forêt est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. De par sa superficie, ce parc est présent sur toutes les municipalités de La Gomera. La forêt dense et humide est composée de 400 espèces végétales distinctes, dont 43 endémiques à l’île, 29 connues sur la zone protégée. On peut donc admirer des fougères et lauriers géants, de la bruyère blanche, des arbousiers entres autres. On y trouve aussi une faune très riche 150 espèces endémiques dont 38 appartenant aux vertébrés (oiseaux, reptiles comme le lézard de Goméra, pigeons des lauriers et pigeons turquoises).

→ Le sentier des bergers au Nord-Ouest se parcourt à travers un paysage de palmeraie, de buissons, de vignobles. On y admirera les superbes vues sur la vallée de San Pedro. Il faut environ 4 heures pour une distance de 12 km pour le pratiquer. On y faire une autre randonnée, celle de l’ascension de la plus haute montagne de l’île, vous y traverserez des gorges profondes et des terrasses pour finir dans le village de potiers de Temocodá (4heures pour 11km)

→ Dans le parc national de la Meseta, vous pourrez traverser une forêt de lauriers avant de rejoindre une forêt avec un tapis de mousse typique. Comptez 4 heures pour faire les 9 km

→ Autre randonnée, celle de la découverte de la plus ancienne forêt pluviale du monde, elle vous conduira dans une forêt de lauriers et vous ferait l’ascension du mont Garajonay. Comptez 4 heures pour 10 km

→ Toujours dans le parc Garajonay, il y existe une randonnée, qui vous permettra de découvrir les plantes médicinales et aromatiques de la Goméra. Votre sens de l’odorat sera dans tous ses états. Comptez 3 heures pour 5 km

→ Randonnée de la vallée des palmiers au Sud de l’île, où vous y verrez amandiers, figuiers et palmiers. Vous finirez au village de pêcheurs de Santiago. Il y a 4 heures de marche pour 9km

→ Au Sud-Ouest de l’île, il y a la Valleygranrey et la Fortaleza de Chipude. On pourra y voir de nombreuses espèces végétales et de superbes falaises escarpées riches en espèces endémiques. Au sommet de la Fortaleza de Chipude, on pourra y admirer un magnifique panorama de l’île

→ Pour les botanistes il y a aussi à faire la visite de Chorros de epina et les environs d’Arure (à l’Ouest riche en mousses et lichens), Les falaises de Agulo et le Roque Cano de Vallehermoso au Nord.

Activités liées à la mer :

Ce n’est pas ici, que vous trouverez ces activités en grand nombre. En effet cette île est plus faite pour les randonnées.

Plongée :

Les fonds marins de La Gomera sont assez impressionnants. Mais il n’y a qu’une école de plongée. Voici quelques sites à visiter. La Cantera possède de nombreuses formations volcaniques, on y voit des raies tapies sous les rochers, des bancs de barracudas. Las Piedras qui est une visite d’une petite grotte

Fêtes et traditions  :

→ Le 20 janvier, on fête du Saint patron de la ville de Saint Sébastien avec de magnifiques manifestations musicales et artistiques.

→ Le 23 juin, on fête El Dia de San Juan. L’île est envahie par de très beaux feux de joie créant.

→ Le 6 septembre, ce sont les Fêtes Colombines, dont leur nom vient du navigateur Christophe Colomb. Elles peuvent durer une semaine avec dans les rues de Saint Sébastien d’évènements culturels et musicaux traditionnels.

→ Toujours en septembre, on célèbre la Fiesta del Paso à Alajerò avec une longue procession en tenues traditionnelles partant du sommet de la montagne et finir dans la vallée dans la joie et la bonne humeur.

→ Tout les 5 ans, le 5 octobre, c’est la Bajada de la Virgen de Guadelupe San Sebastián, on célèbre la Sainte Patronne de la ville de Saint Sébastien. La statue de la Vierge Marie de Puntallana se déplace en bateau au milieu de petites embarcations de pécheurs jusqu’au chef-lieu.

Carnaval

Le carnaval se concentre à San Sébastian, la capitale de l’île. Là aussi, on assiste à des défilés grandioses et spectaculaires.

→ Nous avons le gala de l’élection de la reine. Et toutes les candidates sont parées de costumes impressionnants riches en couleur et en forme. Ce gala est très prisé car il est très amusant à voir

→ Ensuite, il y a le Coso, qui est l’apothéose du carnaval avec des défilés de carrosses et de déguisements. Les plus somptueux sont récompensés. Il y a aussi des bandes musicales appelées murgas, comparas, mascaritas, qui animent les rues de la capitale.

→ Et le carnaval se termine par le célèbre enterrement de la sardine, qui est brûlée sur la plage de San Sébastian.

Leave a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]