El Hierro

El Hierro

El Hierro aussi surnommée « île de fer » est la dernière île majeure des Canaries. C’est la plus occidentale de toutes et la moins connue. Sa capitale est Valverde et appartient à la province de Santa Cruz de Ténérife. C’est la plus petite île de l’archipel avec ses 278km2 et son point culminant est le Pico de Malpaso avec 1501m. En 2011, elle avait 10995 habitants. Longtemps, elle fut considérée comme le bout du monde avant l’arrivée de Christophe Colomb avec ses paysages volcaniques et ses falaises infranchissables. El Hierro possède la plus grande densité de volcans des Canaries, avec plus de 800 et fut déclarée réserve de biosphère par l’UNESCO, ce qui démontre la préservation de cette dernière. Elle est donc épargnée par le tourisme de masse. Elle est idéale pour les vacances au calme, pour les randonnées et la plongée.

Son climat est similaire à celui des autres îles de l’archipel, c’est-à-dire un climat chaud toute l’année, avec des températures moyennes allant de 19° à 23°. El Hierro est connu pour sa forte présence de brouillard et ses vents surtout au Nord-Est.

Plages :

El Hierro, n’est pas l’île, qu’il vous faut, si vous êtes à la recherche de belles plages de sable fin de par ses falaises abruptes et ses criques sauvages frappées par l’océan. Pour compenser, El Hierro possèdent des piscines naturelles creusées par dans la roche et dont l’eau est cristalline, comme à Charco Azul au Nord-Ouest et Charco Manso au Nord.

→ La piscine naturelle El Charco Azul au Nord-Ouest à Valverde est le lieu préféré pour les baignades avec ses eaux claires

→la piscine El Charco Manso à valverde est isolée et possède des eaux cristallines

→La plage de sable, d’Arenas Blancas. Mais la forte houle rend la baignade souvent interdite. Cela en fait donc une plage peu fréquentée. Elle est parfaite pour le bronzage

→El Tamaduste est une petite calanque de sable noir, moyennement fréquentée proche de Valverde. La mer y est calme

→ El Verodal est une plage de sable roux dans la commune de la Frontera proche du phare d’Orchiala. Sa houle est modérée et elle est très fréquentée

→ La Maceta est une plage de pierre dans la municipalité de la Frontera avec une mer calme. Elle très fréquentée

Randonnées 

El Hierro, est une île, où il existe de nombreuses randonnées à faire. Il y en a pour tous pour les petits marcheurs comme les grands. Voici quelques exemples pour vous en faire une petite idée.

→ L’ascension du Pico Malpaso débute par une montée régulière du village Las Tabladas. On y traverse des hêtraies et bruyères, puis une forêt de plus en plus dense jusqu’au sommet. Pour la descente on emprunte un chemin royal tout en admirant de magnifiques panoramas et la végétation change avec des pins. Il faut compter 6 heures de marche

→A la rencontre de l’arbre sacré de l’île le « GAROE« . Le départ se fait au pied des falaises de Matorral, la montée au mirador de la Peña par un superbe chemin pour rejoindre le village Las Montañetas. Après avoir marché dans une colline, on arrive à la rencontre du Garoe. Le retour se fait par le Camino de la Virgen où le mirador de Jinama offre un panorama depuis les hauteurs sur la vallée d’El Golfo. Comptez 5h30 de marche

→ Sabinosa est un charmant petit village accroché aux flancs d’El Golfo, nous mène vers la crête dentelée du mirador de Los Bascos à travers une végétation luxuriante de lauriers et de bruyères arborescentes de la réserve naturelle de Mencafete. Cet ancien camino royal serpente la falaise et nous offre des panoramas exceptionnels. Ensuite, après cette contemplation, on se dirige en direction des genévriers millénaires et qui nous mènera vers l’Ermita de los Reyes.

→De Malpaso depuis la fontaine de los Reyes, on y fera une boucle complète de toute la crête et son sommet, Malpaso, situé à 1500 mètres. Ensuite, on se dirigera vers un autre sommet, celui de Binto (1301 m), jusqu’à la Cruz de los Humiliados. Ne vous inquiétez pas, cette randonnée est facile à faire avec un petit dénivelé de 300m. Comptez 4 h de marche.

→ La randonnée Sabinosa jusqu’au Camino de la Virgen de los Reyes. On y fait une montée sur les falaises de Sabinosa et direction vers l’ermitage de la Virgen de los reyes à travers une vigne et une forêt. L’arrivée se fait sur le plateau peuplé de tortues et de sabines géantes. Comptez 5h30 de marche

→ La Grande randonnée la meseta de Hierro, qui a pour départ le village San Andrés avec ses paysages vallonnés. Nous y rencontrerons l’arbre sacré le Garoë, et sur le mirador de la Peña nous aurons une vue magnifique sur le Golfo. Autre rencontre surprenante, celle du lézard géant. Tout en suivant la crête jusqu’au mirador de Jiramar, on y contemplera les paysages. Comptez 6h30 de marche

→De Mencafete à Sabinosa. Cette randonnée débute sur une piste abritant une végétation de lauriers, bruyères arborescentes et arbres fruitiers. Puis lorsque nous sommes dans des cendres volcaniques, on y trouve des plantes communes en grand nombre de par la richesse des cendres comme des pissenlits géants, bruyères arborescentes dépassant les trois mètres, mais aussi des espèces exotiques comme le tabaiba et les euphorbes. On continuera la randonnée à travers les vignes plantées à même la cendre. A la fin, comme récompense de nos efforts, on pourra se baigner dans une crique près de Sabinosa. Comptez 4-5 heures de marche

→Ermitage de los Reyes- mirador del Basco – El Sabinar (genévriers couchés). C’est une randonnée en boucle, dont le départ se situe à l’ermitage de Notre-Dame de Los Reyes avec une montée entre les vignes et les arbres fruitiers jusqu’au mirador del Bascos dans un paradis de fleurs et de senteurs. Et on aura une vue panoramique sur le cirque d’El Golfo, l’Océan, et le village de Sabinosa. Ensuite, on se dirigera vers El Sabinar, dans la réserve naturelle de Mencafete, où on pourra admirer les genévriers millénaires pouvant atteindre jusqu’à huit mètres de long. Ils ont subi l’action du vent du nord- Est, ce qui explique leurs formes nouées, torsadées, courbées puis couchés. Comptez 4 h de marche.

→ De Tamaduste à Roque Las Gaviotas est une balade locale d’environ 1,8 km le long de la côte de Tamaduste.

→ La Puente Arenas Blancas est un chemin local d’une longueur de 1,8 km environ, où nous pouvons admirer la vue sur la seule plage de sable blanc de l’île.

→La circulaire du Llania avec 3 balades différentes. La plus petite est d’environ 3 km et la plus longue d’environ 7 km

→La balade circulaire Cres est d’environ 7 kms et commence dans le Sanctuaire de la Vierge des Rois et atteint la Sabine, Mirador de Bascos et retourne au Sanctuaire.

→La route de Jinama sur 7,5 kms. Cette promenade se fait à San Andrés avec le Golfe. C’est une route très fréquentée durant les transhumances par les villageois. C’est l’un des plus beaux parcours de l’île.

→Promenade d’El Pinar de La Restinga, a une distance de 9km. Sur ce sentier, nous y verrons El Lajial (laves récentes). On peut finir par une baignade rafraîchissante dans la plage de sable noir de La Restinga.

→ Les Plages-Isora est une randonnée circulaire de 13.5 km, où l’on pourra admirer la beauté de la baie de Las Playas, le Roque de Bonanza et Parador. Elle a beaucoup de difficultés car elle est très vallonnée.

Plongée

Sur les côtes d’El Hierro, les eaux sont claires et très profondes ce qui en fait un lieu idéal pour les amateurs de plongée. Il existe des centres et des écoles permettant de s’initier ou de se perfectionner dans cette modalité sportive, et organisant des excursions dans les sites sous-marins les plus intéressants

Restinga réputée pour la beauté et la richesse de ses fonds marins. La température de l’eau se situe entre 18 et 25 tout au long de l’année, et la plate-forme basse de l’île nous permet d’atteindre des profondeurs de 300 mètres. Dans ces eaux, on peut trouver thon, mérous, poissons-globes, vieux, barracudas, raies, murènes. De plus, et selon le temps, on peut voir des requins, baleines, dauphins, tortues …

Playa Brava : La petite crique est dans un fond rocheux à 20-25m de profondeur, on peut voir une faune de poissons de la région et corail noir. Plus en profondeur, on accède à une grotte assez large et d’environ 25-30m de longueur. On trouve les crevettes, les crabes et autres petits invertébrés typiques, tambourin épineux. Il est nécessaire d’avoir en sa possession une lampe torche pour visiter cette grotte sombre.

Punta del Río on peut y voir le poisson typique des zones de sable: anguilles de jardin, des raies pastenagues. Autour du récif à -30m, qui est moins raide, on pourra se divertir dans les cavités de la roche, en particulier dans la zone peu profonde, où il y a des brunettes

El Río est une plongée, qui est située sur le côté opposé de Punta Restinga sur El Rincon. A 10m de profondeur, on verra à proximité des ravins des trompettes (parfois très grands groupes), coqs bleus. A une plus grande profondeur du fond, on peut observer un groupe de vérins et crapets paresseux. A la chute du Veril, mais cette plongée doit rester dans les eaux peu profondes, on peut y visiter le lieu de nombreux accidents, y compris une grotte profonde avec homard El Hierro, brunettes et murènes marrons et peut être des tambourins épineux. On peut aussi visiter une extension polype colonial palitoa, où vous pouvez trouver de beaux crabes arlequins masqués.

Fêtes et traditions

→ Le dernier dimanche d’avril, c’est la Fiesta de los Pastores. Il s’agit d’une longue procession où la statue de la Vierge Marie est emmenée de l’Ermite de Nuestra Señora de los Reyes jusqu’à l’endroit où elle était gardée dans le passé.

→ Le 15 mai, c’est la Fiesta de San Isidro Valverde, on y assiste à des processions, des messes et des manifestations diverses dans les rues de la ville.

→ Le 23 juin, c’est la San Juan, qui fête le solstice d’été avec de très beaux feux de joie sur la plage.

→ Vers le 16 juillet, on rend hommage à la vierge. C’est la Fiesta de la Virgen del Carmen avec des processions, des danses et de la musique. Elles durent tout le week-end et la statue de la Vierge est emmenée au large du littoral de Valverde ou de La Restiga.

→ Le 15 août, c’est la Fiesta de la Virgen de la Candelaria, à La Frontera. Il y a bien sûr les fameuses processions, et on assiste en plus à la lucha.

Le Carnaval

Le carnaval se concentre surtout à Valverde, capitale de l’île. On assiste à trois évènements drôles et importants.

→ Il s’agit de Les Carneros de Frontera, où les participants sont revêtus de peau de moutons et poursuivent ceux, qui les défient en leur jetant de l’encre noire.

→ Comme partout aux Canaries, il y a le défilé de Valverde, où les participants sont déguisés de manière loufoque et où les visiteurs de passage peuvent y participer aussi.

→ Le carnaval se termine par le célèbre enterrement de la sardine.

[an error occurred while processing this directive]
[an error occurred while processing this directive] [an error occurred while processing this directive]